DC DesignszSim-News

DS Designs: “Friday Update”

C´est Vendredi et DC Designs nous annonce le F14A pour MSFS2020. Je cite:

“NOTAM : Pour comprendre ce message, vous devrez porter des Ray Bans, un blouson de vol en cuir réglementaire de la marine américaine, et être doué d’un large sourire arrogant tout en marchant avec une démarche presque impossible. Toutes les images sont WIP, toutes les textures sont basiques pour l’instant, beaucoup de modélisation à améliorer. Il n’y aura absolument AUCUNE référence à des citations ou thèmes de la culture pop dans ce post.

Je n’ai jamais pensé que j’aurais la chance de construire pour un grand simulateur de vol mon avion préféré de tous les temps. J’ai été fasciné par cet avion bien avant la sortie d’un certain film en 1986. Tant de choses avaient déjà été faites pour FS2002, FS2004, FSX et Prepar3d que cela m’aurait semblé un exercice inutile, jusqu’à présent.

Maintenant, nous avons MSFS et mes capacités ne cessent de croître, et je voulais saisir l’occasion tant que je le pouvais. Si je ne l’avais pas fait, quelqu’un d’autre l’aurait fait, et il n’y a pas de points pour la deuxième place.
Je suis donc très heureux d’annoncer que le F-14A Tomcat de DC Designs est en bonne voie, ayant été développé en arrière-plan pendant un certain temps après une brève annonce à la fin de l’été dernier.

Depuis lors, et grâce à une meilleure connaissance des capacités du MSFS, ce modèle a doublé de taille en termes de polygones et de détails. Ce projet est ce que je considère comme “le grand”, et bien que je voulais désespérément faire le Tomcat en premier, j’ai pensé qu’il serait plus sûr d’apprendre le processus de construction d’avions pour les MSFS en utilisant les Eagles, qui étaient déjà bien établis sur les anciennes plates-formes et donc un territoire familier pour moi. Il n’y a aucun sens à ce que mon ego fasse des chèques que mon corps ne peut pas encaisser. Quoi qu’il en soit, aux détails !

Comme beaucoup d’entre vous le savent probablement, il y avait trois Tomcats : le A, avec ses moteurs capricieux, son maniement brut et ses célèbres couleurs ; le B, avec ses moteurs améliorés qui lui permettaient de tourner et de brûler avec n’importe quel autre chasseur dans le ciel ; et le D, qui était en fait un B avec une avionique et un radar améliorés.

Ce projet se concentrera sur les modèles A et B, car à part les moteurs, ils étaient fondamentalement identiques, ce qui est plus facile pour moi après la pression intense exercée par l’ensemble des quatre avions F-15. Il s’agira ici de fournir le F-14 le plus réaliste visuellement jamais vu dans la franchise Flight Simulator de Microsoft, associé à la “façon” de DC Designs de modérer les détails des systèmes et de mettre l’accent sur la maniabilité et le plaisir.

Avec tout ce que j’ai appris du cycle de développement des Eagles, je suis sûr de pouvoir livrer un F-14 Tomcat génial dès le départ, et de toute façon, je dois le faire mieux et plus proprement que l’autre type.
Je prévois de nouveaux détails tels que des casques d’équipage personnalisables, des patchs et des noms de combinaisons de vol (sur les côtés du cadre de la verrière), une géométrie variable entièrement opérationnelle avec des modes manuel, automatique et de surbalayage, des arrêts de compresseur dans le modèle “A” pour ceux qui ne le pilotent pas bien, et bien sûr des configurations de moteur réalistes pour chaque version afin d’en faire des avions distincts à part entière. Cette fois-ci, le lancement sera accompagné d’un ensemble de sons WWise complet et personnalisé pour les deux types de moteurs, plutôt que de suivre après coup.

Comme pour tous mes produits, les Tomcats seront livrés avec un manuel détaillé et un kit de peinture afin que tous ces innombrables schémas de couleurs puissent être recréés sur les deux types d’avions.

Beaucoup se demanderont immédiatement si ce sera aussi détaillé que le Tomcat “Heatblur” de DCS World. Pour être honnête, je ne suis pas sûr de pouvoir atteindre un tel niveau car je suis toujours plus préoccupé par les performances que par la forme correcte de chaque rivet.

Si je peux atteindre ces niveaux et maintenir des cadences élevées, je me lancerai, mais dans tous les cas, avec MSFS capable d’obtenir des visuels aussi impressionnants et ce, dès le départ pour MSFS, cela ne devrait pas être loin d’être suffisant. Juste une promenade dans le parc.

En plus du Tomcat, mon Stearman sera également développé pour la sortie. Les deux avions occuperont mon temps maintenant jusqu’à ce qu’ils soient tous deux terminés, après quoi le Concorde et le P-47 Thunderbolt suivront. Ce sera mon mode opératoire normalisé, ce qui me permettra de passer d’un projet à l’autre si je m’enlise dans l’un d’eux, sans me surcharger de travail en même temps.

Je ne peux pas encore donner de date de sortie pour les Tomcats, mais je peux vous promettre que vous aurez ici les mises à jour hebdomadaires habituelles pour les deux projets, et je peux dire qu’ils sont déjà bien avancés, car je les bricole depuis des mois maintenant, en guise de pause lorsque les choses se sont compliquées avec les F-15 Eagles.

Je ne pense pas que nous, les fans de simulateurs de vol, ayons jamais vraiment été dans un endroit où nous pouvions vraiment vivre ce que c’était que d’être pilote de Tomcat avec le réalisme visuel que nous avons maintenant entre nos mains. DCS World a été pendant un certain temps la meilleure option pour cela, si cela ne vous dérangeait pas de voler dans de minuscules “arènes”.

Maintenant, nous avons DCS World et nous avons le monde entier, le vrai temps, un réalisme extraordinaire, la flexibilité et un avenir grand ouvert pour le développement des opérations des porte-avions de l’US Navy, et je sais que la plupart d’entre vous n’êtes pas heureux à moins de faire Mach 2 avec les cheveux en feu.
C’est tout pour cette mise à jour.

Si vous avez déjà ressenti le besoin de vitesse, si vous avez voulu vous battre en réalité virtuelle dans un F-14, contre un Skyhawk A4 (voir la page d’IndiaFoxtEcho pour de futures informations à ce sujet) ou un Tigre F-5E, au-dessus du lac China en Californie, tout en écoutant “Danger Zone” de Kenny Loggins, dans le simulateur de vol le plus réaliste au monde, c’est maintenant l’endroit où il faut être.

0 0 votes
Noyez Cet Article
S´abonner
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Back to top button
0
Laissez nous un commentaire ! Votre avis nous intéresse..x
()
x