Flash NewsPreviewsPreviews-Avions

Fenix Sim A320 Point sur le Développement

Comme à son habitude Amir de chez Fenix Simulations nous présente sa “mise à jour ” sur le développement se son Fenix A320.

Je cite:

“Bonjour à tous !

Une pause de deux semaines semble une éternité quand on est habitué aux mises à jour hebdomadaires ! Ceci étant dit, nous avons fait de très beaux progrès ces deux dernières semaines – et j’ai hâte de vous montrer ce que nous avons fait. Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure d’inclure une revue des fonctionnalités en raison de contraintes de temps et de ressources – donc une mise à jour du développement devra suffire, j’en ai peur !

Tout d’abord, comme je l’ai annoncé hier sur notre Discord, notre EFB est maintenant dans l’avion et commence à prendre forme. Nous sommes encore au milieu du développement (lire : C’est WIP) pour cela, et en tant que tel, l’aspect et la convivialité de l’interface utilisateur peut changer d’ici le lancement – mais nous sommes vraiment heureux de la façon dont il progresse. Je m’abstiendrai de faire des promesses quant à savoir si nous l’inclurons ou non dans le lancement – car nous avions initialement prévu de la rendre disponible en tant que mise à jour post-lancement, mais les progrès rapides pourraient la faire avancer.

Les bavures et tout le reste… Et non, cette note autocollante n’existera pas sur vos versions à la maison, nous avons juste plâtré quelques petits clins d’œil amusants à nos testeurs alpha dans différentes parties de l’avion. Il y en a encore quelques-uns éparpillés dans le poste de pilotage ! Ils seront enlevés avant le lancement – ils existent pour indiquer une construction dev 🙂 .

Comme avec la plupart des choses Fenix, nous avons eu un peu de plaisir avec l’EFB, en mettant en œuvre quelques petites fonctionnalités astucieuses au-delà de la fonctionnalité de base, juste pour aider à vous rapprocher un peu plus d’avoir une tablette générique non spécifique dans le poste de pilotage. Par exemple, l’écran de l’EFB est modélisé pour avoir 2x Device Pixel Ratio, donc une résolution de 2048x1536px affichée sur un portail de visualisation 1024×768 – émulant la technologie d’affichage trouvée sur la plupart des tablettes de la génération actuelle (et le genre de chose que vous trouvez dans le poste de pilotage) pour une clarté et une netteté maximale.

Nous avons également modélisé avec précision les caractéristiques de charge et de décharge d’une batterie lithium-ion. N’oubliez donc pas de garder votre tablette branchée et en charge, sinon vous en serez privé ! Ce n’est pas pour rien, mais j’ai toujours détesté être contraint à un arrière-plan spécifique, alors pour cette touche personnelle finale, vous pouvez changer l’arrière-plan de votre Fenix EFB comme vous le souhaitez.

En parlant de cela, comme vous pouvez vous y attendre, l’EFB dispose d’une intégration complète des cartes Navigraph – et nous allons travailler à l’activation de leur fonctionnalité de cartes mobiles pour étoffer l’ensemble des fonctionnalités. Simbrief fait également une apparition, avec la possibilité de tirer votre briefing directement sur votre EFB et la référence rapide, particulièrement pratique pour ceux d’entre vous dans la VR.

 

Les calculateurs de performance de décollage et d’atterrissage sont en cours de développement – vous ne serez donc pas laissé sans eux (une question populaire !), et pour ceux qui préfèrent la méthode ATSU de recevoir vos données de performance – nous sommes en train d’esquisser un moyen de rendre cela disponible pour vous aussi.

 

Enfin, pour ceux qui se posent sans doute la question – oui, vous serez en mesure de l’utiliser sur votre tablette réelle, ou tout autre PC connecté à votre réseau local, de sorte que vous pouvez avoir un Fenix EFB sur votre bureau en face de vous, si vous le souhaitez !

En ce qui concerne l’avion dans son ensemble, les progrès sont bons et nous attendons avec impatience le SU6 et ses changements aérodynamiques requis – cela devrait nous donner une base pour commencer à peaufiner les dernières subtilités du modèle de vol du Fenix A320, mais comme toujours, nous ne pouvons pas en être sûrs tant que la mise à jour n’est pas arrivée et que nous n’avons pas pu la tester nous-mêmes. Pour l’instant, les phases de vol sont déjà très agréables et nous approchons d’un point où la maniabilité commence à prendre forme. La tendance est dans la bonne direction !

Les différents programmes de vol automatique de l’A320 se comportent également très bien – les nombreuses fonctions de vol automatique se combinent pour créer un système très fiable et robuste qui fait exactement ce que vous lui demandez. Avec l’aimable autorisation de nos amis d’ORBX, Volanta nous permet de vous montrer certaines des trajectoires de vol que l’avion a suivies ces derniers jours, et de les comparer aux cartes publiées !

Ici nous allons regarder le RNAV X RW12 pour Ponta Delgada – en utilisant les cartes Navigraph nous pouvons voir que c’est une approche RNP AR assez sportive avec peu de place pour l’erreur.

Et ici, la trajectoire que le Fenix A320 a suivie tout seul, à la fois latéralement et verticalement, en respectant toutes les restrictions de vitesse et d’altitude, jusqu’aux minima en courte finale (où votre serviteur a pris le relais). Curieusement satisfaisant ! Comme mentionné précédemment, l’un des objectifs de ce projet est de produire quelque chose de fiable, afin que vous puissiez réussir des approches comme celle-ci, jour après jour, sur n’importe quel aéroport de votre choix. Cela ne serait pas possible sans notre incroyable équipe Alpha qui met l’avion à l’épreuve chaque jour, ce qui nous permet de régler le logiciel pour obtenir des résultats comme ceux que vous voyez ci-dessous.

 

Une autre petite piste amusante dans Volanta montrant la FONCTION DE CAPTURE DE LOC AMÉLIORÉE présente sur les cellules plus modernes (les premiers avions n’avaient pas cette fonction – demandez à un pilote qui a volé avec une de ces choses leur propension à vous jeter dans une inclinaison de 33 degrés à la recherche du LOC sur une interception serrée…). Airbus a conçu cette fonction pour permettre à l’A320 de capturer le LOC de manière fiable, cohérente et en douceur sans remise des gaz.

Credits: https://www.pprune.org/tech-log/609882-a320-loc-intercept-fmgc.html#post10170224

Vous pouvez le voir en action ici, alors que nous gérons une interception légèrement supérieure à 90 degrés avec une relative facilité – l’image montre également la différence entre un virage à gauche “heading select” (sur le côté gauche de l’image), et le ENHANCED LOC CAPTURE relativement doux (sur le côté droit de l’image).

Pour l’instant, c’est tout ce que je peux vous dire à ce sujet, nous publierons une revue complète des fonctions de vol automatique qui suivra ultérieurement.

Pour conclure, l’équipe visuelle fait un travail absolument incroyable pour affiner les cartes PBR et la météo. Si vous regardez attentivement, vous verrez la météo et les stries sur le fuselage se déformer en raison du flux d’air balayant les ailes, un effet vraiment cool qui passe souvent inaperçu. L’effet est vraiment cool et passe souvent inaperçu. Il faut une bonne lumière pour qu’il devienne apparent, mais quand vous arrivez à l’attraper, c’est un témoignage impressionnant du niveau de détail que les artistes de ce projet ont cherché à atteindre.

Je vous laisse avec quelques images de quelques nouvelles livrées réalisées par l’un de nos artistes au talent phénoménal. Essayez de repérer les décalcomanies uniques de ces œuvres d’art !

Bon week-end à tous, nous vous donnons rendez-vous le 22 octobre 2021.

Aamir”

Retrouvez le sujet original sur le site officiel fenixsim.com

 

 

0 0 votes
Noyez Cet Article
S´abonner
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Back to top button
0
Laissez nous un commentaire ! Votre avis nous intéresse..x
()
x